C'était juste après la guerre...Giorda

Pour l'été 1948, Jérôme est envoyé dans un village du Vercors afin de passer ses vacances et se refaire une santé. Il participe aux travaux de la ferme et fait la connaissance de Franz, un jeune Allemand que tout le monde semble haïr. Intrigué, Jérôme décide d'en savoir plus.

C'est un roman très touchant et très intelligent que nous livre Giorda, un roman en partie autobiographique à en juger par la dédicace. Le Père Berthou, chez lequel est hébergé Jérôme, fait d'ailleurs l'objet d'une étude très fouillée de la part de Giorda: c'est un personnage rude et bourru, qui a du mal à exprimer ses sentiments. Ce roman possède une double qualité: d'une part, il est bien conçu car le lecteur partage la curiosité de Jérôme au sujet du mystérieux Franz, et d'autre part, il permet une réflexion sur la période de l'après-guerre.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Thème Magazine -  Hébergé par Overblog