lecture de Lipstick Jungle, Candace Bushnell

Journaliste et romancière américaine, Candace Bushnell est avant tout connue pour le désormais culte "Sex and the City". Avant d'être une série télévisée (puis un film d'ailleurs), c'était des chroniques parues dans un journal, puis adaptée en un roman, avant de devenir la série qu'on connaît tous.

Je n'ai jamais lu ce roman, "Sex and the City", même si j'ai hésité plusieurs fois. J'apprécie la série mais en livre, ça ne me tente pas spécialement. J'ai par contre lu "Haut de Gamme" en 2006. A l'époque, à lecture de ma note, je n'avais jamais vraiment regardé "Sex and the City"... Comme quoi, tout change ! 

Dernièrement, j'ai acheté "Lipstick Jungle". Au final, un avis mitigé. D'un côté, j'ai vraiment apprécié les personnages pour leur originalité vis à vis des héroines de chick lit. Ici, pas de jeunettes avides de succès, pouvoir, mode, ou ce que vous voulez. Non, ce sont des quarantenaires qui sont déjà au top de leurs carrières. L'une, Victory, est une styliste renommée, célibataire. L'autre, Wendy, travaille pour le cinéma, est mariée, trois enfants. La dernière, Nico, est dans la presse, est mariée, et mère d'une petite fille. L'intrigue, finalement, c'est comment elles vont évoluer à cette période charnière de leur vie, que ce soit professionnellement ou dans leur vie privée. Je ne trouve pas banal qu'on s'intéresse aux femmes de cet âge, qui ont des priorités autres que les jeunes New-Yorkaises. C'est donc sans doute moins futiles, même si les ingrédients restent à peu près les mêmes : histoires d'amour, d'amitié, soucis professionnels, familiaux, bref, des thématiques qui parlent à tout le monde et qui sont suffisamment accrocheuses pour qu'on veuille savoir ce qu'il va advenir jusqu'à la dernière page.

Maintenant, ce qui m'a particulièrement déçue, c'est la structure de ce roman. Que des flashbacks injustifiés, on suit avec peine ces héroines. En général, les chapitres commencent par des faits qui nous échappent, qui ne correspondent pas à l'état dans lequel on avait laissé l'un des personnages quelques pages plus tôt. Les explications viennent après, avec un retour, mais au final, on perd vite le fil. Une fois, ça passe, mais tout au long de l'histoire, c'est lassant...

Au final ? A lire pendant les vacances, dans les transports. ça reste de la chick lit, mais ce n'est pas mauvais, loin de là. On aura juste du mal à bien suivre l'histoire...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Thème Magazine -  Hébergé par Overblog